Jean-Pierre Vergier, 1979.

Scénographe © Franck Pédersol